Érudits


Lindsay J. Benstead

Lindsay J. Benstead est Maitre de conférences en sciences politiques à l'Ecole Politique Mark O. Hatfield de l’Université d’Etat de Portland où elle enseigne la politique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord ainsi que la méthode de recherche. Ses recherches portent sur la politique de l'identité (le sexe, la religion, la tribu), le clientélisme, l'opinion publique, et la méthodologie d'enquête au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Dr Benstead a mené des enquêtes représentatives au niveau national au Maroc, en Algérie, en Tunisie (avec Ellen Lust et Dhafer Malouche), en Libye (avec Ellen Lust et Jakob Wichmann), et en Jordanie (avec Kristen Kao, Ellen Lust, et Jakob Wichmann). Elle contribue au Transitional Governance Project et au Program on Governance and Local Development (GLD - Programme sur la Gouvernance et le Développement Local), à l'Université de Yale et à l'Université de Göteborg. Elle contribue au travail du Programme des Droits des Femmes au Moyen Orient, de l’Institut James A. III Baker pour la Politique Publique, à l’Université Rice. La recherche du Dr Benstead a été publiée dans Perspectives on Politics, Governance, Politics & Religion, International Journal of Public Opinion Research, Democratization, and Foreign Affairs. Elle est titulaire d'un Doctorat en politique publique et en sciences politiques et d'une Master en économie appliquée de l'Université du Michigan à Ann Arbor. Elle a également contribué au Conseil des études du Moyen-Orient, à l'Université de Yale en tant que Doctorante et a été Chargée de cours au Département des Etudes du Proche-Orient, à l’Université de Princeton, après son Doctorat.

Sites Internet: https://www.pdx.edu/hatfieldschool/lindsay-benstead and http://bakerinstitute.org/experts/lindsay-j-benstead/

Boniface Dulani

Boniface Dulani enseigne à l'Université de Sciences Politiques du Malawi. Il est également Directeur des Opérations de l'Afrobarometer - une série comparative de sondages d'opinion publique nationaux qui mesure--entre autres sujets-- les attitudes du public envers la démocratie, la gouvernance, les réformes économiques, les gouvernants dans 30 pays d'Afrique. Boniface a obtenu son Doctorat en Sciences Politiques de l'Université d'Etat du Michigan (Michigan State University) en 2011. Sa recherche porte sur "le règne personnel et la limite des mandats présidentiels en Afrique". Il a aussi étudié à l'Université de York et Sussex au Royaume Uni où il a obtenu une licence en Sciences Politiques (1999) et un Master en Philosophie (Etudes du Développement, 2002). Il a reçu plusieurs prix et allocations, notamment la prestigieuse Fullbright Fellowship pour ses études à Michigan State. Boniface continue ses recherches et écrit sur les limites des mandats politiques et sur des sujets plus larges ayant trait à la Démocratie et la Gouvernance. Durant son temps libre, Boniface estamateur de sports avec une passion particulière pour le football, le basket et le football américain. Il vit à Zomba, au Malawi.

Pierre F. Landry

Pierre F. Landry est Professeur de Science Politique et Directeur des Etudes Mondiales de la Chine à la NYU-Shanghai, ainsi que Chercheur au Centre de Recherche pour l'Etude de la Chine Contemporaine à l'Université de Pékin. Sa formation de premier cycle était en économie et en droit à Sciences-Po Paris. Il a obtenu son Doctorat en sciences politiques à l'Université du Michigan. Il est également un ancien élève du programme Hopkins-Nanjing. Ses intérêts de recherche portent sur la politique asiatique et chinoise, l’analyse comparative du gouvernement local, l’analyse comparative et quantitative ainsi que la recherche par sondage. Ses travaux ont porté sur la gouvernance et la gestion politique des fonctionnaires en Chine. Au delà des articles et chapitres de livre sur la politique comparée et la méthodologie politique, il est l'auteur de “Decentralized Authoritarianism in China”, Presse Universitaire de Cambridge (2008). Il est consultant au Centre de Services Universitaires d'études chinoises à l'Université chinoise de Hong Kong où il participe à l'élaboration du baromètre sur le développement de la Chine (BOCD) et siège au comité consultatif international du Centre. Il collabore également avec le Projet de Gouvernance et de Développement Local ainsi que le PNUD et la Banque Mondiale sur l'élaboration d'indicateurs de la variabilité de la gouvernance locale dans plusieurs pays, en particulier le Vietnam, la Tunisie, la Jordanie et le Malawi.

Site Internet: http://shanghai.nyu.edu/academics/faculty/pierre-landry-0

Dhafer Malouche

Dhafer Malouche a un Doctorat en Statistique de l'Université Paul Sabatier, à Toulouse, France. Il est maintenant Maitre de conférence habilité à l'École supérieure de la Statistique et de l'Information à l'Université de Carthage, en Tunisie. Ses intérêts de recherche portent sur plusieurs domaines liés à la statistique et à ses applications. Il a travaillé en étroite collaboration avec différentes personnes de plusieurs disciplines. Il a également publié plusieurs articles portant sur la biologie, la génétique, l'analyse sensorielle de l'huile d'olive, l'épidémiologie, l'analyse d'image, les énergies renouvelables et la ceinture intelligente. Depuis Janvier 2014, il a travaillé en étroite collaboration avec le Program on Governance and Local Development (GLD -Programme sur la Gouvernance et le Développement Local), et a été un chercheur clé sur deux enquêtes en face-à-face nationales en Tunisie. La première enquête a été conduite en Juin 2014 et portait sur la transition politique en Tunisie (un échantillon de 1200 Tunisiens). La seconde enquête a été conduite dans 18 municipalités, en Mars 2015, et portait sur la gouvernance locale (un échantillon de 3600 Tunisiens). Dhafer a été Maitre de conférence habilité au Conseil des études sur le Moyen-Orient (de Janvier à Août 2014) à l'Université de Yale. Il a aussi été un ancien boursier Fulbright attaché au département de statistique de l'Université de Stanford entre Mai et Juillet de 2011.

Site Internet: http://essai.academia.edu/DhaferMalouche

Ragnhild L. Muriaas

Ragnhild L. Muriaas (Ph.D) est Maitre de conférence habilitée au Département de la Politique Comparée à l'Université de Bergen, en Norvège. Elle a beaucoup publié sur les questions liées à la décentralisation démocratique, les autorités traditionnelles, les partis et la représentation des femmes en Afrique australe et orientale. Elle possède une expérience d’études de terrain au niveau national et local au Malawi, en Afrique du Sud, en Ouganda et en Zambie. Auparavant, elle a été membre des projets de recherche portant sur les différents aspects du processus de consolidation démocratique au Malawi et elle est membre de l'équipe de projet 'Engineering gender equality: The effects of aid to Women's political representation in Malawi, Sudan, Uganda and Zambia' (projet financé par NORDGLOBAL, le Conseil de Recherche norvégien). Son travail sur les différents aspects de la démocratisation en Afrique figure entre autre dans : Democratization, Government and Opposition, International Political Science Review, The Journal of Modern African Studies, Women’s Studies International Forum and Representation. Elle est co-éditeur de l'ouvrage à paraître Gendered Citizenship: The Politics of Representation (Palgrave) et elle a également écrit un chapitre intitulé ‘The Quality and Stability of Subnational Elections in Africa: A Methodological and Conceptual Tool' dans Conceptualizing Comparative Politics d’Anthony Spanakos et de Francisco Panizza (Routledge). Dans ce chapitre, le Malawi est présenté comme un cas clés, avec le Lesotho, l'Afrique du Sud et l’Ouganda. Muriaas est actuellement (2014 au 2016), le rédacteur en chef du Journal Norvégien de Science Politique (Norsk statsvitenskapelig de Tidsskrift).